vendredi 15 août 2014

Venise résume dans son espace contraint ma durée sur terre...



"Venise résume dans son espace contraint ma durée sur terre, située elle aussi au milieu du vide, entre les eaux foetales et celles du Styx."  (Venises, Paul Morand, Gallimard 1971)


"Venise jalonne mes jours comme les espars à tête goudronnée balisent sa lagune."


"Venise, ce n'est pas toute ma vie, mais quelques morceaux de ma vie, sans lien entre eux ; les rides de l'eau s'effacent ; les miennes pas."


"Les canaux de Venise sont noirs comme l'encre; c'est l'encre de Jean-Jacques, de Chateaubriand, de Barrès, de Proust; y tremper sa plume est plus qu'un devoir de français, un devoir tout court."



"Venise n'a pas résisté à Attila, à Bonaparte, aux Habsbourg, à Eisenhower; elle avait mieux à faire : survivre; ils ont cru bâtir sur le roc; elle a pris le parti des poètes, elle a bâti sur l'eau."


"Les maisons de Venise sont des immeubles, avec des nostalgies de bateau : d'où leurs rez-de-chaussée souvent inondés. Elles satisfont le goût du domicile fixe et du nomadisme."


"L'eau donne aux sons une profondeur, une rémanence veloutée qui durent au delà d'une minute; on croit descendre dans les grands fonds."



"Les palais du Grand Canal, avec leurs ceintures d'algues noires et de coquillages."


"Venise est venue s'échouer où on ne pouvait pas le faire : ce fut son génie."



"Parfois, je cherche à me faire saigner, en m'imaginant que Venise meurt avant moi, qu'elle s'engloutit, n'ayant finalement rien exprimé, sur l'eau, de sa figure. S'enfonçant, non pas dans des abîmes, mais de quelques pieds sous la surface; émergeraient ses cheminées coniques, ses miradors, où les pêcheurs jetteraient leurs filets, son campanile, refuge des derniers chats de Saint Marc."



mercredi 13 août 2014

A la rencontre de Sankt Ulrich, en Forêt Noire




La Forêt Noire et le Pays de Bade sont des hauts lieux de la randonnée-nature en Allemagne.

Où se trouve la Forêt Noire

Cette région montagneuse est d'une rare diversité en matière de paysages. Elle recèle vignobles colorés, fermes au charme tranquille, auberges pittoresques et fort accueillantes, vallées profondes, lacs magnifiques.

Le Pays de Bade, en jaune, bordé par le Rhin
à l'Ouest et au Sud

Chacune de nos randonnées en Forêt Noire est un coup de coeur, tant par la douceur et la variété de ses paysages que par l'histoire, les châteaux et les monastères, sans oublier la découverte de la gastronomie renommée du Pays de Bade.

Pourtant toute proche de l'Alsace, la Forêt Noire est une région fort belle et accueillante trop peu connue de notre côté du Rhin!

Notre dernière randonnée, au sud de Freiburg im Breisgau, dans la petite région du Markgräflerland, nous a mené, par une douce et belle journée dans les paysages vallonnés et toujours changeants des environs de Sankt Ulrich.



Partis non loin de la station haute du téléphérique du Schauinsland (Gasthaus Giesshübel), notre circuit nous a mené à Sonnhaldeeck, Kohlerhof, en passant par une Winterberghütte bien utile pour le pique nique, par Sankt Ulrich, Schweighof, Paulihof (avec une vue bien dégagée sur Freiburg), puis Eduardshöhe, et retour à la Gasthaus Giesshübel pour une dégustation de la gastronomie badoise.


Soit en tout 4h30 de marche pure, 12,5 km et 500m de dénivelé.

Vue sur Fribourg depuis le Paulihof
Mais revenons au petit hameau (commune de Bollchweil) de  Sankt Ulrich , niché dans la jolie petite vallée de la rivière Möhlin, à son prieuré et à son église.

En 1087, Saint Ulrich, moine de l'Abbaye de Cluny, en Bourgogne, fonde le Prieuré bénédictin, dont on peut lire l'histoire complexe, jusqu'en 1806  ici.

Sankt Ulrich

Il reste aujourd'hui l'ancienne église baroque du prieuré devenue église paroissiale.

Les bâtiments conventuels, en cours de rénovation, sont consacrés à une école de formation pour adultes du diocèse de Freiburg.

Cette église est l'oeuvre du célèbre architecte autrichien d'expression baroque Peter Thumb, qui a construit une vingtaine d'églises en pays de Bade, en Suisse et en Alsace (dont Thierenbach et Ebersmunster)

Sankt Ulrich

On y admire une exquise Vierge à l'Enfant du XIII° siècle...


...des orgues de style baroque avec une tribune joliment décorée d'angelots musiciens...


...et des fonds baptismaux du XI° siècle :


A suivre...


samedi 9 août 2014

A la chasse aux lions...à Venise


Le lion de Saint Marc est la représentation de l'évangéliste Saint Marc.
Il est le symbole bien connu de la ville de Venise et anciennement de la Sérénissime.

Arsenal

Il est omniprésent dans Venise et cela en serait presque lassant, à moins que le visiteur ne décide d'aller les repérer, sous toutes leurs formes, en une sorte de "chasse au lion" toute pacifique, au cours de ses errances dans les dédales des différents quartiers.

Il fait partie du décor offert aux touristes, et on le retrouve dans les plus petits détails, sur tous les supports et dans toutes les positions.


Serein, aimable ou sévère, il affecte tous les airs, tout en conservant sa majesté.


Dressé sur ses pattes, sortant des eaux, tête tournée vers la droite, ou vers la gauche, auréolé, ailé (pour le distinguer du lion de Saint Jérome), couronné, brandissant une épée, une patte posée sur la Bible, ayant parfois deux pattes sur l'eau et deux sur le sol, etc,...


Depuis la Ca' d'Oro,
en mission de surveillance

Quoiqu'il en soit, il incarnait, dans sa position hiératique la majesté, la puissance et le rayonnement  de la République de Venise et désormais il incarne la ville de Venise et sa magie sans cesse renouvelée.



A titre d'exemple du rayonnement de la Sérénissime, ce lion vénitien rencontré en 2012 à l'entrée de la vieille ville de Motovun, en Istrie croate, jusqu'où Venise étendait son influence :

A Motovun, Croatie
En 1797 Napoléon décida de la destruction de nombreux lions vénitiens, marquant ainsi de façon symbolique la disparition de la République de Venise.

Malgré cela, le Lion règne toujours à Venise, et sur Venise, que cela soit lors de la Biennale, ou de la Mostra, fameuse pour l'attribution du "Lion d'Or"....


...ou dans les plus petits détails qui s'offrent aux regards du flâneur amoureux de Venise...






Sans oublier les "bocca di Leone", insérées dans certains bâtiments à Venise et destinées à recevoir les dénonciations secrètes au bénéfice de l'Etat, en particulier en matières fiscale et de santé...

Bocca di Leone
chiesa di San Martino
...en somme, la quintessence de la face obscure et mystérieuse de Venise!




vendredi 8 août 2014

Jours de lessive à Venise



A Venise, serait-ce tous les jours jour de lessive, ou seulement le dimanche?




Au travers des ruelles, des canaux, des places, le long des façades, le long des canaux, le linge et les draps claquent au vent.


Le passant qui s'aventure en dehors des circuits touristiques ne peut manquer d'être saisi par la vie qui s'affiche ainsi au dessus de sa tête, ajoutant un charme de plus au spectacle permanent de la vie vénitienne.




C'est un autre visage de Venise qui nous saute aux yeux lorsqu'on accepte de se perdre dans les ruelles où peu de touristes s'aventurent...


La vie, les jeux de couleurs et les reflets... on se promène dans les odeurs fraiches du linge étendu au vu et au su des voisins, et de tous.






Tous les 'dessous" s'affichent, en ordre dispersé, ou sagement rangés par tailles et par couleurs...





Quand les températures remontent, tout le monde se met à la lessive, et les calle en sont toutes pavoisées!




Habiter Venise ne dispense pas des tâches ménagères....


samedi 26 juillet 2014

Randonnée dans le "Parco Naturale Alpi Marittime", à Palanfré


Nous randonnons régulièrement dans le Parc National du Mercantour, en France (Voir ma note précédente), et avons fort apprécié, il y a quelques jours,  une incursion de l'autre côté de la frontière, en Italie, dans le "Parco Naturale Alpi Marittime".

De l'autre côté du massif du Mercantour, nos amis italiens ont en effet créé le "Parco Naturale Alpi Marittime", en 1995.



Ce Parc est issu de la fusion du Parc Naturel de l'Argentera, créé en 1980, et de la "Riserva dei Bosco e dei Laghi di Palanfré", créé en 1979.

En orange le Parc italien
En vert, le Parc français
Nous sommes allés randonner plus précisément dans la "Riserva  dei Bosco e dei Laghi di Palanfré", à l'extrême est de cette zone orange, qui est une réserve naturelle de toute beauté : une petite vallée ascendante cernée de falaises, en direction du sud, vers le Mont Frisson (2634m).




Vers le Mont Frisson



Les courageux peuvent atteindre, à partir du Mont Frisson, le Rocher de l'Abysse (2756m), côté français, sommet que j'ai déjà eu l'occasion de gravir plusieurs fois en partant de Castérino.

Nous avons là une réserve naturelle avec une richesse extraordinaire au niveau de la flore: une trentaine d'espèces d'orchidées , des lys Martagon,...

Orchidée


Partis de Palanfré (1379m), joli petit hameau d'altitude, au dessus de Vernante, en bas du Col de Tende, côté italien, nous sommes passés au Lago inferiore del Frisson (2057m), avons rejoint le Lago degli Alberghi, puis retour sur Palanfré.


Lago Inferiore del Frisson

Aucune frontière physique ne sépare le Mercantour du Parc Alpi Marittime : ils forment en effet une entité écologique et géologique unique.

De plus, pendant des siècles, ils ont entretenu des liens économiques et culturels étroits.

D'ailleurs, le "Parc National du Mercantour" s'est jumelé avec le Parc italien : normal!
Ensemble, ils forment un espace privilégié de plus de 100 000 ha à cheval sur les Alpes, avec une frontière commune de 35 km.

Tout cela permet de mieux répondre aux exigences de gestion et de protection d'un patrimoine naturel exceptionnel.

Descente sur Palanfré
Une randonnée de 4h et 678m de dénivelé positif, mais quel spectacle, quelle beauté!