vendredi 25 juillet 2014

Randonnée dans le Parc National du Mercantour



C'est dans l'extrême Sud Est de la France que l'on peut découvrir le Parc National du Mercantour.
C'est le dernier promontoire de l'arc alpin au sud, avant sa brusque plongée dans la Mer Méditerranée.

Le Parc National du Mercantour

Le Parc s'adosse à la frontière du Piémont italien.

La Cime du Gélas, le plus haut sommet du Mercantour, à 3143m d'altitude est seulement à 50km à vol d'oiseau de la mer.

Au milieu du XIX° siècle, le Mercantour appartenait au Royaume de Piémont-Sardaigne.
Vittorio Emmanuel II, le "Roi chasseur", fut le premier à se préoccuper de la sauvegarde de ce territoire, et  créa en 1859 une "Réserve Royale de Chasse", qui englobait également le Massif de l' Argentera contigu.

Le "Parc National du Mercantour" fut créé en novembre 1946.


Il abrite, entre autres, les hautes Vallées mystérieuses des Merveilles, de Fontanalbe, et de la Valmasque, au pied du Mont Bégo (2872m).

Au pied du Mont Bégo


Modelées par les glaciers qui se sont retirés il y a 10 000 ans, on y découvre des chapelets de lacs, des sommets grandioses et des roches finement polies sur lesquelles, il y a 5000 ans, nos ancètres ont laissé 36 000 gravures rupestres étonnantes, faisant de ce site un des plus grands sanctuaires à ciel ouvert d'Europe.

"Le Sorcier"

Nous aimons particulièrement randonner dans ces paysages grandioses.
L'apogée de notre séjour fut cette année une belle, grande et longue randonnée dans la Vallée de la Valmasque.

Cette Vallée est ainsi nommée à cause d'une légende qui raconte qu'une sorcière, la "masca", accusée de tous les maux, et en particulier des mauvaises récoltes, aurait été chassée dans cette inquiétante vallée d'altitude.

Avec ses trois lacs, (Lac du Basto-2341m, Lac Noir-2278m, Lac Vert - 2221m) cette vallée est absolument magnifique, dominée par des sommets de près de 3000m.



Une belle boucle nous mène, après des paysages lunaires, à la Baisse de Fontanalbe-2568m, qui domine la Vallée de la Valmasque, puis aux trois lacs, puis au Refuge de Valmasque, au bord du Lac Vert, puis retour en direction de Castérino, à l'entrée du Parc.


Il faut compter une longue randonnée sportive de la journée.


Cette fois ci les névés étaient nombreux, ralentissant notre progression...



Vers le Lac Noir

...mais la récompense fut permanente, tout au long de ce magnifique circuit d'altitude et la météo du jour exceptionnellement clémente, dans la seconde quinzaine d'un mois de juillet maussade.



3 commentaires:

Jean Claude Mazaud a dit…

j'ai lu ton article avec une grande attention, ce d'autant que je ne connais pas (ou si peu) et que j'ai toujours rêver de connaître ...mais il est bien tard !
Bon week-end et Amitié

Anonyme a dit…

Quelle surprise que ce passage par cette Vallée des Merveilles que je connais si bien pour l'avoir traversée autrefois avec vous, puis à l'occasion du passage de dizaine. Mais cette fois-ci nous partirons sur le sentier de la Liberté en souvenir de l'exil des juifs de l'année 1943, en direction de la frontière italienne et du col de Fenestres ... mais simplement jusqu'au lac du même nom, regrettant que vous ne soyez pas parmi nous le 24 août...alba.

Jean-Paul Scheidecker a dit…

Donc, bonne randonnée et bonne fête le 24 Août pour ton passage de dizaine!
Et à une autre occasion, bien entendu!
Amitié.