lundi 1 décembre 2014

Un Edgar Degas inconnu au Norton Simon Museum, à Pasadena


Le Norton Simon Museum, à Pasadena regroupe une collection impressionnante d'oeuvres d' Edgar Degas (1834-1917) : une centaine d'oeuvres.

Edgar Degas

On y trouve non seulement des peintures, mais aussi des pastels, des dessins, des gravures, des sculptures...

Cette collection d'oeuvres de Degas rassemblée par l'industriel et philanthrope Norton Simon (1907-1993) est la seconde plus importante au monde après la collection Havemeyer du Metropolitan Museum of Art.

Norton Simon


Degas, on le sait, s'est tourné vers la représentation de la vie de son époque : ballets, femmes au bain, danseuses, et portraits de femmes au travail,..
Degas fut le peintre des femmes, en particulier des danseuses, qui fascinèrent cet éternel célibataire.

A la nature, il préféra les portraits et les scènes d'intérieur.

Femmes repassant
1884, huile
Mais deux oeuvres de Degas, inconnues de moi, ont attiré mon attention, en visitant une nouvelle fois le Norton Simon Museum à Pasadena, car elles ne me semblaient pas dans le style habituel de Degas.

Oliviers avec arrière plan montagneux
1890-1892
Degas fut l'ami de nombre d'impressionnistes, dont il partagea un certain nombre d'attentes artistiques, mais dont il s'éloigna aussi sur bien des points.

Degas en effet était un citadin qui raillait souvent ses collègues impressionnistes qui allaient peindre des paysages "en plein air".

Or, curieusement, vers la fin de sa vie, Degas s'est tourné vers ce genre de sujet.

Champ de blé et montagne verte
1890-1892

En 1890, lors d'un voyage en Bourgogne, Degas s'est lancé dans la réalisation de paysages avec une technique personnelle : il s'agit de monotypes retravaillés, qui donnent aux paysages un caractère irréel.

Degas a réalisé chacun de ces tableaux en deux étapes:

Il a tout d'abord peint à l'huile sur une plaque de métal, effaçant ensuite par endroits la peinture avec les doigts.
Après avoir imprimé la plaque sur un papier humide sous la presse, il a retravaillé le résultat au pastel.

Le résultat est magnifique, tant au niveau de la texture picturale que des contrastes.

Une belle découverte!

1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Bien, Bien ! cela me plait et cela change un peu des inépuisables danseuses...
Bonne journée
Amitiés
JC