jeudi 21 mai 2015

A Trèves : Karl Marx dans tous ses états



Lors de notre récente randonnée le long de la Moselle, en Rhénanie-Palatinat (Rheinland-Pfalz), nous sommes passés par Trèves (Trier).

Trèves fut fondée par les Romains en 17 avant J. C. , sur le site du chef-lieu d'un peuple gaulois, les Trévires.
C'est aussi la ville la plus vieille d'Allemagne : le pont en pierre qui franchit la Moselle, édifié en 45 après J. C. est le plus ancien pont d'Allemagne encore debout.

Grande métropole marchande à partir du II° siècle, Trèves est qualifiée de Roma Secunda (Seconde Rome).
Son remarquable ensemble de ruines romaines lui valut d'être classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 1992.

La Porta Nigra
Entre autres lieux d'intérêt, se trouve la maison natale de Karl Marxqui y naquit en 1818.

Maintenant un musée, elle a été oubliée jusqu'en 1918.

Maison natale de Karl Marx

Puis le Parti Social Démocrate d'Allemagne s'est attaché à la rouvrir en 1928.

Après la prise du pouvoir par les nazis en 1933, l'immeuble est confisqué et transformé en imprimerie.

En 1947, un Musée y est ouvert, consacré à la vie et à l'oeuvre de Karl Marx.
Voir ici .
On y trouve également présentée l'histoire de ses influences, de la fin du XIX° siècle à maintenant...vaste programme!

Nous pouvons y trouver non seulement des représentations "classiques" de Marx ...







... mais aussi des visions plus contemporaines :







Karl Marx, version "nain de jardin"...

... et bien entendu tous les produits dérivés à la boutique du Musée : mugs, tee-shirts et tous objets de notre société de consommation :

Sans oublier le vin rouge!


Il est vrai que le père de Karl Marx était l'heureux propriétaire d'un vignoble dans les environs de Trèves.
Ce vignoble existe toujours et produit le pinot noir (Spätburgunder) ci-dessus.

Marx est amateur de bon vin depuis son plus jeune âge.
En 1835, à 17 ans, il entre à l'Université de Bonn et devient membre d'un club de soiffards (La Taverne de Trèves), dont il deviendra plus tard le Président.

Voici ce qu'il écrit :

" Etant originaire d’une région viticole et ex-propriétaire d’un vignoble, j’apprécie bien la valeur du vin. Je pourrais même suivre la pensée du vieux Luther qu’à qui n’aime pas le vin, rien ne réussit."

A noter qu'à Trèves, Karl Marx voyage aussi en bus :



1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Merci pour ton article, d'autant que je ne connais pas Treves.
Karl Marx....Roi de Treves...à toutes les sauces...
Amitiés et bonne soirée.