mercredi 20 mai 2015

Photographie : Patrick Swirc : "Voyages Photographiques"


Lors d'un récent déplacement à Nice, j'ai pu admirer une belle exposition des oeuvres du photographe Patrick Swirc, au Théâtre de la Photographie et de l'Image Charles Nègre. Voir ici .

Patrick Swirc
et son inséparable Paulette

Cette exposition, qui se termine dans quelques jours, le 24 mai, nous permet de parcourir différents aspects du travail de cet artiste hors pair : portraits de célébrités (travail pour lequel il est le plus connu), la mode, les carnets de voyage, ainsi que des thèmes qui lui sont très personnels : "La mère des morts" et "Les Esprits".

Patrick Swirc , 53 ans, s'est formé à l'école de photographie de Vevey, en Suisse. Voir ici .

Ce créateur prolifique et réputé, grand voyageur devant l'éternel, sait rendre vrais les people et les puissants, ceux qui, souvent, font illusion.

Il sait faire tomber les masques, sans volonté de nuire, sans jugement.
On ne sait pas s'il les aime, mais en tout cas il prend plaisir à les immortaliser...

Chaque portrait devient une icône.

Robert Redford
Clint Eastwood
Patrick Swirc dévoile le coté secret des célébrités...

Martin Scorsese

Pedro Almodovar

Benoit Poelvoorde

Ken Loach

Roman Polanski

Christopher Walken
Juliette Binoche

Patrick Swirc est intimement relié à ce qui ne se voit pas et réalise pour la paix de son âme et de son esprit des images vraiment noires et étranges, montrées pour la première fois à Nice.

C'est comme si il avait voulu traquer et matérialiser, avant de les chasser,  des esprits qui le "polluaient".

Tout d'abord une collection de femmes hybrides aux corps nus,  étranges, évoquant Eros et Thanatos, ou Les Fleurs du Mal, livrées aux crânes et aux griffes, parées d'objets déroutants et troubles provenant de son propre cabinet de curiosités : voir ici .

La mère des morts
Patrick Swirc cherche à s'exprimer sur tous les champs photographiques, sans la moindre restriction, en témoigne également un travail intitulé "Les Esprits", réalisé en 2013, confirmant son intérêt pour l'irrationnel, l'inexplicable, le mystère et le mystérieux, peut-être pour lui une façon personnelle d'exorciser la mort... en tout cas, il y a là un rapport avec les vanités...

Les Esprits
La Mariée
Ses clichés m'ont touché, de différentes manières, lors de cette visite au Théâtre de la Photographie et de l'Image, à Nice, en tout cas ne m'ont pas laissé indifférent : une oeuvre personnelle étonnante!

Courrez-y vite si vous êtes du côté de Nice !



2 commentaires:

Alba a dit…

Merci pour cet hommage à la photographie que tu as appréciée, je suis au premier rang pour y courir et te rendra mes impressions. Serais - tu dans tes montagnes ?

Jean Claude Mazaud a dit…

Que dire ,,, un peu perplexe, désemparé par ces clichés que je n'apprécie pas sans doute à leur juste valeur.
Notamment les photos du monde du cinéma; "les masques tombent" cetes mais s'envole aussi ma part de rêve ...
Curieux portrait de Juliette Binoche avec sa mimique de Joconde..
Réaction toute personnelle...
Très amicalement
JC