vendredi 24 avril 2015

Le plasticien Wim Delvoye à la Biennale de Cochin, Kerala


Mi février, nous avons passé une semaine passionnante à Cochin (Kochi), au Kerala, en Inde du Sud.

Filets chinois à Cochin

Nous avons, entre autres activités, visité les différents sites de la Biennale de Cochin.
Voir ici.

Nous y avons découvert  une oeuvre étonnante de l'artiste plasticien belge Wim Delvoye.

Wim Delvoye

Cet artiste est né à Wervik, en Flandre-Occidentale en 1965 ; il vit et travaille désormais à Gand.
Il fait partie d'une génération d'artistes flamands qui ont révolutionné l'art contemporain, et il peut être qualifié, d'une certaine façon, d'"agent provocateur"...

La sculpture métallique de Wim Delvoye présentée à la Biennale de Cochin s'intitulait "Nautilus" (2010) , un mélange fantastique entre un mollusque, un nautile, donc,  et l'architecture gothique. 

Nautile

On y observe reproduite la spirale logarithmique de ces coquillages, qui étaient considérées au Moyen Age comme des merveilles exceptionnelles de la Nature et étaient exposés dans les cabinets de curiosités de la Renaissance, précurseurs de nos musées modernes.

Delvoye a collectionné dessins et documents relatifs à l'architecture gothique pendant plus de dix ans et a commencé à détourner ces motifs réservés aux monuments religieux et aux cathédrales.

Le coquillage du Nautile est recréé en tant que cathédrale gothique.

Les structures métalliques utilisées sont découpées au laser en utilisant les techniques informatiques sophistiquées actuelles.

Le résultat est saisissant : nous avons là une confrontation unique de styles, d'époques et de sensibilités.

"Nautilus"
Détail de l'architecture gothique intérieure
du Nautilus

L'artiste a également utilisé ces structures gothiques dans ses sculptures de camions-poubelles et de toupies à béton...qui me touchent moins :









Il s'est fait connaitre pour son installation Cloaca (présentée pour la première fois en 2000 au Musée Mukha d'Anvers), machine, qui, avec l'apparent sérieux d'un laboratoire scientifique, reproduit le processus de la digestion : on entre des aliments, et en bout de chaine sortent des excréments...

Cloaca N°5

Les mélanges constants et les audaces osés par Delvoye l'inscrivent dans la tradition d'un Brueghel qui lui aussi confrontait le trivial (excréments, alimentation, sexualité) avec le religieux et le politique.

Cochon tatoué...


Pieter Brueghel, 1592

Percutant, choquant, dérangeant? En tout cas un travail intéressant de la part d'un artiste plasticien particulièrement inventif.



2 commentaires:

Jean Claude Mazaud a dit…

Je trouve les structures métalliques tout à fait étonnantes et insolites...
Bon weekend.
Amitiés
JC

Jean Claude Mazaud a dit…

....On pourrait presque les rapprocher des superbes filets de ta première photo !