vendredi 16 juin 2017

Andalousie : la Sierra de Grazalema et ses villages blancs


On ne peut qu'être séduit par les "villages blancs" de la Sierra de Grazalema, en Andalousie.
Nous y étions en mai dernier.

Andalousie


Lors de notre périple andalou, notre séjour dans la Sierra de Grazalema fut (bien trop) bref, mais nous avons étés subjugués par les paysages spectaculaires de cette Sierra, et en particulier par les villages de Grazalema et de Zahara de la Sierra, situés sur la Route des Villages Blancs, qui parcourt de nombreuses communes de la Province de Cadiz.

le Parque Natural de la Sierra de Grazalema

Ces villages spectaculaires sont situés à flanc de montagne, au bord de falaises abruptes ou au fond des vallées.
Cette position privilégiée et la blancheur de leurs maisons peintes à la chaux en font de magnifiques buts de visites.

Grazalema, situé en plein coeur du Parc offre au visiteur une beauté de paysages, une authenticité et un charme fleuri, qui en font un lieu de visite incontournable.



Grazalema


Le village est construit sur les flancs de la Sierra del Endrinal, à 800m d'altitude et est dominé par le Peñon Grande.

Le village, qui a souffert d'un exode rural vers Cadiz au début du XX° siècle voit sa population augmenter à nouveau : les moins de vingt ans représentent 20% des résidents.

A noter que l'écrivain anglais J. A. Pitt-Rivers s'installa à Grazalema en 1948 pour écrire son étude "The people of the Sierra", une étude anthropologique des communautés rurales de cette région (publiée en 1954 à Londres).


Cette étude d'une petite communauté, close sur elle-même et très jalouse de son individualité, éclaire d'une vive lumière les idées reçues sur le particularisme des Espagnols, et en fait apercevoir une des racines profondes.

Grazalema
Grazalema

L'Eglise Santa Maria de la Mesa (XVIII°)
à Zahara de la Sierra

Zahara de la Sierra
Zahara de la Sierra.
Vue depuis le Château sur le lac artificiel

Le Parque Natural de la Sierra de Grazalema (51 600 ha) est un espace naturel situé au NE de la Province de Cadiz, et une Réserve de Biosphère reconnue par l'Unesco depuis 1977.

Sur les hauteurs de Grazalema

C'est l'une des montagnes les plus abruptes de la géographie andalouse. On y trouve des parois de 400m de haut, des canyons et des systèmes de dolines dues à la nature karstique des roches.

On y trouve une faune (chamois et rapaces) et une flore spécifiques. 

Nous avons en effet aperçu des rapaces dans les environs  (vautour fauve, aigle royal, faucon pèlerin).

Rapace à Grazalema

On y trouve en particulier le pinsapo, une espèce botanique rare, un pin relique de l'ère tertiaire, au feuillage bleuté, poussant à 1000m d'altitude.

Le Parc se situe face à l'océan comme une gigantesque muraille saupoudrée de ses petits villages blancs.
Il reçoit les orages qui viennent de l'Atlantique et est de ce fait le massif le plus pluvieux de la péninsule ibérique.

Ce Parc est un paradis pour les randonneurs.

Et même sans avoir randonné cette fois-ci (regrets!...) quel plaisir de prendre le frais devant une sangria locale (peu alcoolisée, de fait)...

Sangria andalouse
 ... et de laisser le temps s'écouler lentement...

1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Inépuisable et magnifique Andalousie !
Tu ravives de merveilleux souvenirs...Merci.. Mais c'est bien loin Hélas...
Excellent week-end
Amicalement.
JC