vendredi 23 février 2018

En Forêt-Noire : Les Gorges du Heissbach et les "hautes terres" de Sallneck


Continuant à explorer les recoins secrets du sud de la Forêt-Noire, nous nous sommes "aventurés" dans les environs de Sallneck, non loin des "Trois Frontières" (France, Allemagne et Suisse) entre Freiburg, Lörrach et Bâle.

Sallneck dans
le sud de la Forêt-Noire

En suivant la route L140 en provenance de Badenweiler, nous dépassons le village de Wies, sans y pénétrer. Une petite route prend 2km plus loin, à droite, et nous mène à Sallneck.
Nous nous arrêtons au parking du Baselmatt.



Le village de Sallneck est désormais un quartier du regroupement de 8 villages appelé Kleines Wiesental, dans le district de Lörrach (Bade-Wurtemberg). 
Ce petit village, situé non loin du sommet du Belchen, culmine à 900m.


Les habitants de Sallneck vivent de l'élevage, car le sol est peu propice aux cultures, et de l'exploitation forestière.


Cette randonnée facile (disons plutôt promenade) nous a fait suivre une belle boucle de 6,5 km, et 300m de dénivelé, soit 3h de marche bucolique.

Les hautes terres du balcon de Sallneck, qui forment une belle terrasse du sud de la Forêt-Noire, mais cependant exposée nord-est, nous offrent un spectacle apaisant.

Et puis, au début de ce circuit, il y a les Gorges du Heissbach (Heissbachschlucht).





Remonter ces petites gorges encaissées le long des eaux bondissantes, qui dégringolent du massif de l'Heissberg, et parmi les troncs moussus est un moment plein de charme.



Nous avons eu l'occasion d'observer, en grimpant dans ces gorges, de belles et étranges efflorescences givrées...




Nous débouchons ensuite sur les hautes prairies de Kähle Bückle et passons ensuite à Glaserbergquelle, vers le massif de Bückleboden où le sentier nous offre quelques perspectives joliment givrées...


A Auf dem Hasel, nous entrevoyons au passage les  belles pelouses embrumées des hauts pâturages qui dominent Sallneck.




Puis c'est le retour vers Thauen par le Thauenweg.
Le décor est splendide : la petite route musarde en balcon, et finit par déboucher sur l'énorme balafre d'une carrière de pierres...

Nous rejoignons enfin notre parking sur les prairies du Baselmatt, après avoir longé le minuscule étang artificiel de Stauweiher.

A noter, à Sallneck, une excellente adresse : le Gasthof Hotel Hirschen et son authentique cuisine régionale, en particulier ses spécialités de gibier. 

Comme pratiquement partout en Forêt-Noire, nous sommes étonnés de découvrir de magnifiques et sympathiques auberges, très fréquentées en fin de semaine, dans des petits villages isolés en pleine nature ou en montagne.

La Gasthof Hirschen
Voir ici. (Le week-end, il est nécessaire de réserver. Sinon, on peut s'y procurer d'excellents sandwichs...)


1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Infatigable "Promeneur" ! Tes photos sont splendides...
Bon week-end et Amitiés de
JC