lundi 11 novembre 2013

En Arizona : Nampeyo, une potière Hopi exceptionnelle.


Iris Nampeyo (1860-1942) fut une potière amérindienne exceptionnelle.
De la tribu Tewa, elle vécut dans la réserve Hopi en Arizona. 

Nampeyo

Ses ancêtres Tewa fuirent en effet leurs territoires de la région de Santa Fé, au Nouveau Mexique, vers 1680, suite à une rébellion contre les colonisateurs espagnols et s'installèrent sur les territoires des Hopis.
Pour plus d'infos sur la tribu Hopi, voir ici, et sur la tribu Tewa voir ici .

Enfant, on lui donna le nom américain d'Iris, mais elle est plus connue sous son nom Tewa de Num-pa-yu ("le serpent qui ne mord pas"), d'où Nampeyo.

Les amérindiens Hopi créent des poteries et des céramiques aux motifs magnifiques, mais Nampeyo fut sans conteste l'une de leurs plus grandes artistes.
Ce fut la première potière à signer ses oeuvres.



Elle s'est très rapidement passionnée pour les formes et les dessins des anciennes poteries hopis, qui surpassaient à ses yeux ceux des poteries produites à son époque, suivant en cela les recherches de sa grand-mère paternelle.



Elle a intégré dans ses poteries des dessins préhistoriques Sikyatki retrouvés lors de fouilles par son second mari Lesso, archéologue.


Devenue aveugle vers 1925, elle continua à inventer des formes nouvelles guidée par le seul toucher, les dessins étant ensuite réalisés par ses quatre filles (en particulier Fanny Nampeyo), sa petite fille (Elva Nampeyo) et son arrière petite fille (Dextra Nampeyo), qui acquirent également une renommée internationale : une lignée de magnifiques artistes, qui ont chacune apporté leur touche personnelle à ce processus de création familiale, mais dont, incontestablement, Iris Nampeyo fut la géniale figure centrale et l'inspiratrice.


Les créations de Nampeyo et son influence permirent de porter l'art des potiers Hopi à un niveau artistique remarquable.


J'ai pu admirer nombre de ses poteries, et également celles des femmes de sa famille au Heard Museum of Native Culture and Art à Phoenix, Arizona, au mois de septembre 2013 : voir ici .

Ce fut pour moi une découverte éblouissante, et ce que j'ai vu m'a profondément touché.


Ses oeuvres figurent dans les collections des plus grands musées, à Phoenix, Washington, Chicago...

1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Une belle "histoire" que celle de Iris Nampeyo....
Ces poteries sont en effet magnifiques : couleurs et formes.
Amicalement.