mercredi 6 novembre 2013

Opéra : Les Vêpres Siciliennes de Verdi à Covent Garden


Ce lundi 4 Novembre, le Royal Opera House à Londres (Covent Garden) nous a offert en transmission en live Les Vêpres Siciliennes de Verdi !

Michael Volle
(Guy de Montfort)

Un splendide opéra-ballet, relativement peu joué, de 4h45 (avec 2 entr'actes) sur un livret d'Eugène Scribe et Charles Duveyrier, chanté en français.

Les "Vêpres Siciliennes" désignent une révolte du peuple sicilien contre la domination française (du roi Charles d'Anjou) survenue à Palerme et Corleone le 31 mars 1282, lundi de Pâques : à l'heure des Vêpres, au son des cloches, la plupart des français sont massacrés.

Les siciliens se soulèvent contre Guy de Montfort, l'implacable gouverneur français de l'île et, à la suite de ce soulèvement et du massacre des français, ils se libèrent du joug angevin et passent sous la protection du Roi d'Aragon Pierre III. Voir ici .

Les Vêpres siciliennes par
Francesco Hayes 1846

A cette histoire collective vient se greffer un dilemme cornélien : choisir entre devoir et amour. 

Un sicilien patriote, Henri, tombe amoureux de la duchesse Hélène, qui jure de se venger de Guy de Montfort (qui a fait décapiter son frère Frederic d'Autriche), mais Henri apprend qu'il n'est autre que le fils de Guy de Montfort...

Ce magnifique opéra-ballet fut créé par Verdi à Paris le 13 juin 1855, en présence de Napoléon III.



Il s'inscrit dans la tradition du "Grand Opéra Français" qui se développe à partir des années 1850 : des oeuvres longues avec ballet.

Un contrat est signé entre Verdi et l'Opéra de Paris en 1855 : ce sera le premier opéra français de Verdi...qui en entreprend rapidement une traduction en italien, et ses "Vêpres siciliennes" seront jouées à Parme dès décembre 1855, sous le titre Giovanna da Guzman.
Il fut composé entre La Traviata et Simon Boccanegra.

Cet opéra donné au Royal Opera House est une production remarquable et originale du fameux metteur en scène norvégien Stefan Herheim.

Stefan Herheim
Metteur en scène
Il choisit de placer de courts ballets dans chaque acte, plutôt qu'un long ballet à la française dans l'Acte III. 
Excellent choix et magnifique - et surprenant - spectacle donné par le Royal Ballet et le Ballet Royal du Danemark.

Henri, jeune sicilien, est interprété avec une grande conviction par Bryan Hymel, ténor.

Bryan Hymel
(Henri, patriote sicilien)
Procida, chef des patriotes siciliens est interprété avec fougue et brio par Erwin Schrott, basse.

Erwin Schrott
(Procida, chef des patriotes)
Hélène  est interprétée par Lianna Haroutounian, soprano, avec conviction et talent (Suite à une indisponibilité de Marina Poplavskaia).

Lianna Haroutounian
(Hélène)
Michael Volle, baryton, est magnifique en Guy de Montfort, implacable et émouvant.

Les scènes bouleversantes sont nombreuses,  telle celle du duo entre le père (Guy de Montfort) et son  fils (Henri).

Bryan Hymel et Michael Volle
(Henri et Guy de Montfort)

L'Orchestre du Royal Opera House dirigé de main de maître par Antonio Pappano est au service d'une musique brillante : Verdi !!
Les choeurs du Royal Opera house sont saisissants!

En résumé, une redécouverte pour moi des "Vêpres Siciliennes"et une superbe soirée, brillante et captivante, tant pour la musique, son interprétation, les choeurs, les ballets, que pour la mise en scène originale et les interprètes qui se sont donnés totalement pour nous faire partager les drames intérieurs inscrits par Verdi dans cette oeuvre magistrale et trop peu connue!

L'Ouverture des Vêpres Siciliennes par le Royal Philarmonic Orchestra : ici .



1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Je regrette beaucoup d'avoir manqué cette retransmission (peut-être un jour sur une chaîne musicale?)....
De plus sous la direction de Pappano, peut-être le meilleur chef actuel dans le domaine du lyrique (il a dirigé un éblouissant Don Carlos à Salzbourg en août).
Heureux de te retrouver...
Amitiés