mardi 6 octobre 2015

Opéra : au Met, un Trouvère magistral : le retour de Dmitri Hvorostovsky!


Ce samedi 3 octobre, nous avons assisté, au Kinépolis de Mulhouse,  à une représentation absolument magistrale du  Trouvère de Verdi, retransmise depuis le Met à New-York.

Pour des détails sur cet opéra, voir ici.


Je suis nettement plus enthousiaste que je ne l'ai été lors de la représentation du Trouvère du 8 mai 2011 au Met, bien que Hvorostovsky y ait déjà été génial : voir ici.

Une distribution unique, en effet, pour le coup d'envoi de la saison au Met à New-York, avec  Il Trovatore !

Anna Netrebko, exceptionnelle dans le rôle de Leonora.

Anna Netrebko


Dmitri Hvorostovsky interprétait le Comte de Luna avec une présence et une puissante vocale remarquables, pour sa reprise sur scène, suite à de graves problèmes de santé (ici).


Dmitri Hvorostovsky

Dans le rôle de Manrico, le trouvère, Yonghoon Lee, jeune ténor coréen, que je ne connaissais pas, excellent!

Yonghoon Lee
La gitane/sorcière Azucena - un rôle difficile et ingrat - fut interprétée avec brio par Dolora Zajick.

Dolora Zadjick
Elle interprétait déjà un rôle de sorcière, celui de Jezibaba, dans le Russalka de Dvorak, en compagnie de Renée Fleming, le 9/2/2014 : ici.

L'orchestre, dirigé par Marco Armiliato, un fidèle du Met, toujours dynamique et brillant, a su nous transmettre toute la puissance, la finesse et l'émotion de la musique géniale de Verdi!

Marco Armiliato
Une représentation  d'un haut niveau musical et théâtral de cet opéra que je ne me lasse pas de revoir : une magnifique soirée de plaisir et d'émotion!

Ecoutez ici "Mira, di acerbe lagrime" dans l'Acte IV!

A la fin de la représentation, émotion et roses blanches pour Hvorostovsky : ici.


1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Quelle chance tu as eue ! Nous n'avons pu malheureusement arriver de Venise à temps pour assiter à cette retransmission (que nous espérons retrouver bientôt sur Brava, Classica ou Mezzo).
Amitiés.