jeudi 24 novembre 2016

Randonnée en Forêt Noire, à Pfaffenweiler, un village chargé d'histoire(s)


Il y a un mois, profitant d'une belle journée ensoleillée, nous sommes partis randonner en Forêt Noire, au sud de Freiburg, à partir de Pfaffenweiler.

Pfaffenweiler



Pfaffenweiler est situé à à peu près 10km au sud de Freiburg, à la limite nord du Markgräflerland, petite région très agréable située à l'extrême SO de l'Allemagne, bordée à l'ouest par la France, et au sud par la Suisse. Voir ici, en allemand.

En rouge, le Markgräflerland
Ce charmant village viticole, fondé vers l'an mille, niché dans la Schneckental (Vallée des Escargots) est internationalement connu depuis plus de 35 ans, justement,  pour la Fête de l'Escargot (Schnecke-Fescht), qui se tient le premier week-end de septembre, à laquelle participent de nombreux visiteurs venant de toute l'Allemagne, des Pays-Bas, du Royaume-Uni,...


La dégustation des escargots va bien entendu de pair avec celle de l'excellent vin local, lors de ce week-end festif.




Le Müller-Thurgau de Pfaffenweiler
Lors de notre randonnée, dans la forêt, nous avons d'ailleurs pu jeter un coup d'oeil sur un curieux et intéressant "musée" de tailleurs de pierres, situé au pied d'une carrière,  en accès libre (Pfaffenweiler Historische Steinbrüche) :

Accès du petit musée en pleine forêt
Notre randonnée d'une dizaine de km nous a pris 3h30, tant il y avait à voir : de somptueux paysages viticoles et forestiers et plusieurs monuments, à commencer par l'Eglise Sankt Columba du XVI° siècle et la fontaine, non loin, du même nom, sur laquelle veille Heilige Nepomuk (St Jean Népomucène).

Sankt Columba à Pfaffenweiler
Deux monuments, au cours de cette randonnée ont attiré notre attention sur une période douloureuse de l'histoire de Pfaffenweiler.

En effet, au milieu du XIX° siècle, de nombreux villageois, de par les mauvaises récoltes, une grande pauvreté et des conditions d'existence très difficiles sur place,  ont fait le choix douloureux de s'expatrier aux USA et en Afrique du Nord, afin de pouvoir démarrer une nouvelle vie à l'étranger dans de meilleures conditions.

En 1847, 85 habitants de Pfeiffenweiler sont partis s'installer en Indiana, aux USA.

A nouveau, en 1853, 132 habitants du village s'expatrièrent en Afrique du Nord.
D'ailleurs l'un des sentiers de cette randonnée s'appelle Unterer AfriKaWeg.



Un monument en souvenir de ces exils forcés se trouve au bord du sentier :
Monument en souvenir des 132 expatriés en 1853
en Afrique du Nord 
La perte a été très dure pour le village et a généré déchirements, amertume et pleurs, on s'en doute...

Le voyage de 52 jours vers les USA fut particulièrement éprouvant et les villageois de Pfaffenweiler restèrent très proches les uns des autres, une fois arrivés en Indiana, où ils contribuèrent à fonder la ville de Jasper.
Jasper, Indiana

Les habitants actuels de Jasper s'appellent d'ailleurs Baumann, Beck, Brucker, Eckerle, Kiefer, Schuble, Schmidt,...

Le jumelage entre Jasper (Voir ici) et Pfaffenweiler a été établi officiellement en 1985, et des voyages d'échanges ont lieu régulièrement. 

En 2015, pour l'anniversaire des 30 ans de ce jumelage, les visiteurs de Pfaffenweiler venus à Jasper ont chanté en anglais, sur l'air de "Oh Suzanna" un chant d'amitié qui a reçu une standing ovation de la part de la population de Jasper, et fait couler beaucoup de larmes :

We come from Pfaffenweiler 
with famous good old friends
we say Hello and Guten Tag
weˋre glad to shake your hands. 

Oh oh oh . . .
Refrain -                
           Jasper forever 
           the friendship never ends
           to celebrate the partnership 
           we always stay good friends.

We took the plane across the sea
to spend some time with you
letˋs meet and greet and dance and laugh
for that we say Thank you

Oh oh oh ...refrain

The mayors weˋve had in 30 years 
were Fritz and Dieter Hahn
Jerome and Bill, now Terry Seitz,
oh how the time has gone. 

Oh oh oh ...refrain

The Gutgsell, Baumann, Kiefer, 
Scherle, Eckert, Eckerle,
theyˋre names we have that you have too
what a lovely history.

Oh oh oh ...refrain

Matthias came to Jasper 
as a young and single man
he worked and met a pretty girl
the endless love began.

Oh oh oh ...refrain

Saint Joseph and the Eckert Mill 
remind us of the start, 
we wish good health and lots of luck
from the bottom of our heart. 

Oh oh oh ...refrain

Ein Danke Schön and thanks a lot
for your warm hospitality
weˋre glad to have such lovely friends
you and he and she.

Oh oh oh ...refrain


Que d'histoires dramatiques et émouvantes évoquées à l'occasion d'une simple randonnée!



1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Belle randonnée donc, une de plus ! avec intermèdes dégustatifs...
Très bon week-end.
Amitiés