mercredi 18 janvier 2017

Photographie : Stéphane Spach : sous-bois et natures mortes, ombres et lumière



C'est également à l'occasion de l'Exposition STILL-LEBEN à La Filature à Mulhouse (15 nov-18 déc 2016) que j'ai pu apprécier les photographies  de Stéphane Spach de sous-bois et de natures mortes. Voir ma dernière note ici.

Stéphane Spach

J'ai apprécié les photographies de sous-bois en clair-obscur  de Stéphane Spach.


Des clichés où la lumière et l'ombre se jouent l'une de l'autre : il y a du jour dans la nuit...


Stéphane Spach vit et travaille en Alsace. Voir ici.

A regarder les photographies de Stéphane Spach, nous entrons dans une nuit à laquelle nos yeux ne sont pas habitués, une nuit mate et sourde, préservée des halos lumineux et des phares hostiles.


Tout est en nuances, comme si les sous-bois irradiaient de leur propre lumière intérieure.


" Ce serait plutôt la clarté du jour distillée dans la nuit, des images subtiles, intimes, presque..." Ann Loubert.


Le champ de vision du photographe est tout en douceur et subtilité.


A notre oeil qui est plutôt habitué à la vision diurne, Stéphane Spach propose une vision étrange, subtile et pourtant familière.



Mais il y a aussi les natures mortes que le photographe a mises en scène de façon particulièrement sophistiquée, occasion pour lui de jouer sur la lumière, les niveaux de gris et l'obscurité....elles irradient d'une lumière étrange.




Dans ce travail à la fois précis et onirique, l'insolite a son mot à dire : il nous charme de manière indicible, et nous engage à regarder mieux et plus intérieurement le monde qui nous entoure, et à accepter que cet "ordre du jour" auquel nous sommes par trop habitués puisse s'absenter et nous donner accès à une autre vision de la réalité.


1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Beaucoup aimé le mystère et la lumière des sous-bois...un peu moins les natures mortes...
Amitiés
JC