lundi 8 août 2011

White Sands : un désert pas ordinaire, au Nouveau Mexique



White Sands National Monument a été créé pour préserver les plus grandes dunes de gypse du monde, au Nouveau Mexique, soit 275 miles carrés.




J'ai eu l'occasion de les admirer lors de mon récent périple aux USA, en mai 2011.



La moitié seulement de ce site remarquable est ouverte au public. L'autre partie est un site militaire US.

Ces dunes de sable blanc brillant constituées de grains de gypse se sont formées au cours des 7000 ans passés.


Le Président américain Herbert Hoover a créé ce Parc en 1933, en raison de son grand intérêt géologique, de sa faune particulière (entre autre des lézards blancs uniques au site, des petits renards du genre fennecs, des serpents à sonnette, bien entendu!) et des plantes adaptées au sol alcalin, pauvre en nutriments, et composé essentiellement de gypse : on y trouve des acacias, des créosotiers, des yuccas, des agaves.



La possibilité d'y développer des projets pédagogiques n'a pas échappé aux législateurs américains.

Située dans le bassin de Tularosa, au Nouveau Mexique et cernée de montagnes, la cuvette de White Sands a accumulé au cours de millénaires du gypse provenant des Montagnes Rocheuses, qui y forme des dunes d'un blanc brillant étincelant.

Comment se fait-il que le sable soit ici composé uniquement de gypse, alors qu'on ne rencontre jamais ailleurs ce phénomène, pour la bonne raison que le gypse est soluble dans l'eau?



A White Sands, la pluie et la neige dissolvent effectivement ce gypse, mais il se dépose dans le bassin de Tularosa, qui forme un piège pour les eaux et tout ce qu'elles contiennent, le gypse en particulier, qui se retrouve alors en grandes quantités dans le Lac Lucero, qui est un lac épisodique.




Quand l'eau du Lac Lucero s'évapore, la sécheresse, le gel et le vent érodent le gypse en grins fins que le vent emporte vers les dunes, et le cycle recommence.

A noter : ces dunes avancent de 6m par an.



Le spectacle est grandiose, étincelant de particules blanches comme des petits diamants...et intenable par temps de grosses chaleurs, comme ce que j'ai eu à y subir (Plus de 100°F soit vers les 40°C à l'ombre, et de l'ombre, il n'y en a guère!)


Ce qui est intéressant à noter, dans le désert de White Sands, ce sont les terrains militaires proches.

C'est ici qu'on été expérimentés la première bombe atomique (en juillet 1945), de nombreux missiles, ainsi que de nouvelles technologies spatiales.




A la fin de la seconde guerre mondiale, c'est ici qu'ont été testés les V2, qui prenaient ainsi la suite de ceux qu'Hitler expérimentait à Peenemunde, et sous la responsabilité du même Werner Von Braun.

La navette Columbia y a plusieurs fois atterri.



White Sands, un désert vraiment peu commun : un des lieux les plus surprenants et magiques de l'Ouest américain, qui en compte pourtant un certain nombre!

3 commentaires:

JCMEMO a dit…

Cher Promeneur,
Jai vu que tu parlais du Nouveau Mexique : cela me rappelle un voyage fait au début du siècle (le 21°....)avec des amis.
Mais je reviendrai pour mieux l"apprécier car je suis occupé à 150% par mon filleul de 14 ans qui m'épuise complètement.
Amitiés et à bientôt.

le promeneur du 68 a dit…

Je compatis : j'ai actuellement chez moi mes deux petits enfants qui m'occupent complètement et m'épuisent de même ; leurs batteries sont encore à pleine charge quand les miennes sont à plat...
Amitié et courage!

JCMEMO a dit…

Je suis bien allé au Nouveau Mexique, mais un voyage beaucoup plus classique...je n'ai pas la chance de connaître White Sands que tu évoques avec bonheur, comme toujours.
Amitiés