mardi 6 mars 2012

Chris Potter, saxophoniste virtuose, au New Morning à Paris



Hier soir, au New Morning, à Paris, nous avons eu le bonheur d'écouter Chris Potter (Saxo ténor et soprano) et son Quartet  avec David Virelles (Piano), Joe Martin (Basse), Gerald Cleaver (Batterie).

Un souffle, une virtusosité, une présence absolument étonnants : un soliste d'envergure et un improvisateur né !


"Plus jeune lauréat du prestigieux Jazzpar Prize, Chris Potter s'est imposé comme l'un des musiciens de jazz les plus talentueux de sa génération.
Son langage complexe, son jeu virtuose et musical font l'unanimité dans le courant post-bop.
En une décennie, Chris Potter est passé du statut de saxophoniste prometteur à celui de champion de son instrument, s'affirmant comme un soliste d'envergure d'une rare puissance mais également comme l'une des voix les plus distinctives parmi la nouvelle génération des ténors qui allie l'assimilation de la tradition du jazz et la recherche d'un langage personnel qui la prolonge." New Morning.

Une excellente soirée, vibrante, enthousiaste : une de ces soirées qui contribuent au renom du New Morning!
Bravo!



Voir sa biographie ici.

Voir le site de Chris Potter ici.

Ecoutez Chris Potter dans "The Single Petal of a Rose" lors de "Jazz Open" à Stuttgart en 2009 ici.

2 commentaires:

JCMEMO a dit…

J'ai bien apprécié le morceau que tu proposes.
Jeune j'étais vraiment fan de jazz.
En vieillissant j'ai perdu pied, un peu dépassé par certaines formes qui me semblaient, à mon gout, trop sophistiquées?
Dommage pour moi !
(Ps je crois que j'ai "loupé" mon commentaire sur Berenice Abbott : ma vue doit baisser...)
Trés cordialement

le promeneur du 68 a dit…

J'apprécie fort le jazz, mais j'avoue encore plus préférer le bon blues (tel que j'ai pu l'apprécier 2 ans de suite au Festival de Chicago) ou la musique "métisse", africaine, malienne en particulier, celle qui prend aux tripes, comme récemment au Festival sur le Niger à Ségou...
Amitié