jeudi 19 avril 2012

En Alsace : promenade aux châteaux d'Husseren et d'Eguisheim



L'après midi de Pâques, nous sommes allés randonner du côté d' Husseren-les-Châteaux, en Alsace,  dans le Haut-Rhin (Voir ici ).


Le nom du village peut se traduire par "Aux maisons" ; on y a accolé "les-Châteaux", pour le distinguer de son homonyme du sud du Haut-Rhin, qu'on appelle Husseren-Wesserling, dans la vallée de Thann.


Partis du village d' Husseren-les-Châteaux, situé sur un replat qui culmine à 387m, nous suivons le sentier raide (200m de montée) qui nous mène aux ruines des  trois châteaux, qui dominent Husseren et Eguisheim,  et d'où la vue sur la plaine d'Alsace est magnifique.


Sentier d'accès aux trois châteaux

Le chemin nous mène ensuite, depuis le site des Trois Châteaux, et après une descente rapide, au travers de la forêt, aux ruines de l' Abbaye de Marbach (Voir ici  ma note du 7/11/2009). 


Nous parcourons ensuite des sentiers agréables au travers du vignoble, qui nous mènent tout d'abord à Voegtlinshoffen (voir ici ; de ce  village, on jouit d'une belle vue sur Colmar, et on y admire une fontaine originale), puis à Obermorschwihr (voir ici ), et retour à Husseren, après un beau circuit de 3h.

Mais revenons aux châteaux, perchés sur des pitons rocheux, à leurs donjons, et à ce qui  reste des bâtiments!


A noter tour d'abord que ces trois châteaux de Husseren sont également appelés les Trois Châteaux d'Eguisheim...


Les trois donjons se profilant sur la colline du Schlossberg dominent la plaine d'Alsace à 591m.

Il s'agit du Wahlenbourg et du Weckmund, qui sont situés sur la commune d'Husseren, et du Dagsbourg, situé lui, sur la commune d'Eguisheim.

Au nord, le château du Dagsbourg avec ses beaux vestiges, est le plus imposant des trois, et le moins ancien.  
Il a été partiellement détruit et reconstruit au cours des ans et devint la propriété de l'évêque de Strasbourg, qui le donna en fief au Comte de Ferrette. 
Subsiste un donjon carré, avec des murs à bossages, une partie de la courtine, du logis et des écuries.

Château du Dagsbourg

Au centre, le château du Wahlenbourg : ce château est connu depuis 1006. Son donjon date du milieu du XII° siècle et le château a été restauré aux XIII° et XIV° siècles.
Le Dagsbourg et le Wahlenbourg étaient entourés d'un fossé.

Château du Wahlenbourg

Au sud, le château du Weckmund  avec son logis seigneurial : il date du XIII° siècle et fut construit par le Duc de Vaudémont. Il semble que ces deux château, du Wahlenbourg et du Weckmund, pourtant si proches, aient été en guerre à un moment de leur histoire mouvementée.


Ce château, placé à l'avant poste, servait de vigie et de rempart aux deux autres auxquels il était relié par un pont-levis.


Château du Weckmund

A côté du Weckmund se trouvait une tour ronde, appelée Nellenbourg, qui était la prison de la forteresse.
Dans l'enceinte commune des Trois châteaux se trouvait une chapelle dédiée à St Pancrace et consacrée par le Pape Léon IX, natif d'Eguisheim, en l'an 1002.


Toutes ces constructions, sauf la chapelle, furent ruinées en 1466 par les milices de Turckheim et de Kaysersberg, à l'occasion de la "Guerre des Six Deniers" (Voir le paragraphe consacré à cette guerre dans l'article sur la "République de Mulhouse" ici)

On raconte que ces trois châteaux servaient de cadran solaire aux travailleurs de la plaine : à 11h l'ombre couvrait totalement la façade du Dagsbourg, à midi celle du Wahlenbourg, et à 1h celle du Weckmund, tandis qu'à 3h les trois châteaux projetaient leur ombre tout droit devant eux sur la déclivité de la montagne. A vérifier!

Ces trois châteaux, en tout cas sont des témoins, parvenus jusqu'à nous, et visibles de loin, de l'histoire mouvementée de l'Alsace entre le XI° et le XV° siècles, dont furent parties prenantes les évêques de Strasbourg, les Comtes de Dabo, les Comtes d'Eguisheim, les Comtes de Ferrette, les Comtes de Vaudémont, et j'en passe,...lors d'alliances, et de luttes fratricides.

Vue du site des Trois Châteaux
sur la plaine d'Alsace

2 commentaires:

JCMEMO a dit…

Vraiment le souffle me manque pour te suivre dans tes belles promenades !
J'ai un peu honte de connaître aussi mal l'Alsace...Et maintenant il est bien tard, d'autant que je ne conduis plus.
Bon week-end.
Amitiés.

le promeneur du 68 a dit…

C'est vrai que l'Alsace est magnifique!
Je continue à découvrir ou revisiter ses sites magnifiques, et, question châteaux en ruines, ils parsèment toute la ligne des Vosges, du nord au sud...
Il faut dire que cette belle région a de tous temps été une région riche et une zone de passages, d'échanges commerciaux basés sur la viticulture, mais aussi d'invasions et de guerres, région particulièrement chahutée, comme on sait, au cours des 150 ans passés. On y rencontre aussi partout les traces d'une culture exceptionnelle, le fameux "humanisme rhénan".
C'est une région vivante, dynamique et ouverte sur l'Allemagne, la Suisse,...l'Europe...
Voila pour mon couplet! Donc : vaut plus qu'un détour!

Bon week-end de même.
Bien cordialement.