jeudi 13 février 2014

En Alsace, le village de Bergheim : un livre d'histoire à ciel ouvert!



Une magnifique randonnée, effectuée par un temps splendide (ciel bleu et température printannière), dans le cadre du Club Vosgien de Colmar, nous a permis de parcourir de magnifiques sentiers à travers vignes et forêts, sur les communes de Bergheim et de Thannenkirch.

Cette randonnée de 6h de marche nous a fait parcourir 18km, avec un dénivelé de 500m.

Nous sommes partis de Bergheim, situé peu après Ribeauvillé, sur la route des vins.

Nous sommes ensuite passés devant le château de Reichenberg, et, traversant Rodern, nous avons atteint Thannenkirch, pour redescendre ensuite, via le rocher remarquable du Schlüsselstein, vers Bergheim.

Bergheim (Voir ici), situé à 17 km au nord de Colmar, rassemble sa population dans un rectangle de 300 m sur 500 m, aux angles arrondis, déterminé par une double enceinte médiévale, qui est encore conservée sur quasiment toute sa longueur.

Ce village médiéval est un livre d'histoire à ciel ouvert, au passé riche et tumultueux remontant à la nuit des temps : voir ici.

Vue aérienne de Bergheim
Porte Haute de Bergheim

L'arbre le plus vieux de la région, un tilleul millénaire, trône encore, majestueux (et soutenu par des étais, dans son grand âge) dans le Herrengarten, tout à côté de la Porte Haute. 

Inscription sur le tilleul
de Bergheim
Son tronc a un diamètre de 1,80 m.
Au XIV° siècle, des fêtes se tenaient sous son feuillage, et il continue à fleurir!

Bergheim
Bergheim n'était pas à proprement parler une "ville libre", mais elle bénéficiait de nombreux privilèges : droit de monnaie, droit de juridiction et droit d'asile, reconnu depuis 1361.

Entre 1530 et 1664, 752 individus sont venus y demander asile, et 744 d'entre eux y ont été accueillis favorablement : il fallait toutefois que le délit fut excusable et sans préméditation!

En 1534, un habitant de Rodern qui y avait été accueilli fit ériger un monument près de la Porte Haute.

Le Lack'Mi

Celui ci montre un personnage, le Lack'Mi, qui, dévoilant son postérieur, nargue ses poursuivants.

Durant la guerre des paysans (1525), et la guerre de 30 ans (1632), et lors de nombreux autres conflits, les habitants de Bergheim opposèrent une résistance acharnée.

Les procès en sorcellerie n'épargnèrent pas Bergheim : vers la fin du XVI° et au début du XVII° siècles, quelques dizaines de malheureuses femmes furent condamnées à être brûlées vives...

Dans une note future, je donnerai des informations sur un site géologique remarquable que nous avons découvert lors de cette belle randonnée : la colline du Grasberg.

1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Tout cela me fait rêver...
Et en prime un temps magnifique, alors qu'à Paris la journée a été épouvantable (pluie et vent, enfin tout ce que je déteste..).
Bien amicalement