samedi 10 janvier 2015

Au Café Louvre, à Prague, l'art de vivre de la Belle Epoque!



Lors de nos pérégrinations dans Prague, au début décembre, nous avons eu un grand plaisir à faire une halte dans cette institution magnifique qu'est le Café Louvre (Kavarna Louvre).



Au premier étage de la rue Nationale (Narodni 20) le Café Louvre n'est pas qu'un simple Café : c'est un grand complexe à plusieurs salles : café, restaurant, billards, petits salons pour plus d'intimité.


On y vient manger une pâtisserie, un plat chaud, ou tout simplement y boire un café en lisant un journal, dans l'atmosphère des cafés de l'Empire austro-hongrois au tournant du XX° siècle.


Le Louvre est l'un des seuls témoins subsistant de cette époque, toujours confortable, accueillant et cossu.
Les murs roses et crème, les moulures en stuc néo-roccoco, les arcades surbaissées nous donnent immédiatement un sentiment d'authenticité.

Ouvert en 1902, il a accueilli la haute société pragoise.
Cette clientèle aisée explique l'aura de prestige qui entoure ce lieu.
A l'époque de sa création, c'était le plus grand Café de tout l'Empire.

Le Café Louvre vers 1902

Albert Einstein, Max Brod et Franz Kafka furent aussi les figures éminentes qui fréquentèrent cet Etablissement.
On dit même que Kafka et Max Brod (étudiants en droit à l'époque) auraient été  expulsés du "Cercle Philosophique Allemand" qui s'y réunissait régulièrement, ce qui ne les a pas empêchés de continuer à fréquenter le Café Louvre.

Le 15 février 1925, 38 écrivains s'y réunirent pour fonder la section tchèque du Pen Club. Son premier président fut le grand écrivain Karel Čapek, et un membre honoraire plus qu'éminent en fut T. G. Masaryk, premier Président le la République.

Karel Capek


Mais l'histoire de ce café est tristement banale : le Café Louvre sera fermé en 1948 sous le régime communiste, tous les meubles ayant été jetés par les fenêtres dans l'Avenue Narodni. Les locaux devinrent  des espaces de bureaux.

Fort heureusement, en 1992 le Café Louvre renait dans son cadre original entièrement restauré et les familles pragoises s'y retrouvent avec plaisir pour s'y rencontrer et déguster ne serait-ce qu'un café et un Apfelstrudel...


Il est situé juste au dessus du très fameux Club de Jazz "Reduta", où nous avons passé une formidable soirée, animée par des musiciens particulièrement motivés et d'un haut niveau...

Reduta Jazz Club
Ah Prague !

1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Décidemment après le Montmartre un très bel article sur le café Louvre...
Ah Prague !
je te souhaite un bon dimanche.
Amitiés.