mardi 30 janvier 2018

Opéra : Tosca en direct du Met : magnifico !


Ce samedi 27 janvier, nous avons assisté, en direct du Met, à une magnifique interprétation de Tosca de Puccini, dans une salle comble (et comblée) au Colisée de Colmar.


Une très belle représentation, in fine, malgré les difficultés imprévues qui ont jalonné la préparation de ce spectacle, dans une mise en scène de Sir David McVicar, précise et classique, la direction musicale étant assurée avec fougue et brio par Emmanuel Villaume.

L'action se déroule au milieu de magnifiques décors reconstitués avec un très grand soin par John MacFarlane : l'Eglise Sant'Andrea della Valle, les locaux du chef de la police, le Castel Sant'Angelo.




Quant aux interprètes : Zeljko Lucic, baryton, dans le rôle de Scarpia crève l'écran tant  son jeu, vécu de l'intérieur, est magistral, pour tout dire ; la meilleure interprétation de ce rôle dans les nombreuses "Tosca" qu'il m'ait été donné de voir.

Zeljko Lucic (Scarpia) et Sonya Yoncheva (Tosca)


Nous avions déjà apprécié son interprétation de Rigoletto en février 2013 , toujours au Met, bien que dans une mise en scène pour le moins surprenante.

Très belle et sensible interprétation de Tosca par Sonya Yoncheva, soprano.

Vittorio Grigolo (Cavaradossi) et Sonya Yoncheva
Voir ici "Mia gelosa", le duo Tosca/Cavaradossi dans l'Acte I.

Nous avons également fort apprécié Vittorio Grigolo, ténor, dans le rôle de Cavaradossi...



... mais avons cependant trouvé qu'à certains moments, se laissant emporter par sa fougue, il surjouait, aux dépends d'une interprétation plus sensible et vécue qui aurait été nécessaire, en particulier dans la scène finale : ici "E lucevan le stelle" dans l'Acte III.

Une très belle soirée!

Je ne résiste pas à réécouter de temps à autre le plus bel enregistrement que je connaisse de Tosca (en live à Mexico) datant de 1952 avec La Callas, Giuseppe Di Stefano et Piero Campolonghi. 

Je me souviens avoir écouté, il y a pas mal d'années, ce CD en voiture, me promenant lentement dans les collines de Toscane...et en particulier Di Stefano chantant "E lucevan le stelle" alors que le soleil se couchait et embrasait l'horizon dans un incendie bouleversant.

Fait unique, le public en délire a demandé un bis de cet air au cours même de la représentation : écouter ici cet enregistrement magistral!


Voir ici la belle note de JCMemo sur cette soirée!




2 commentaires:

Jean Claude Mazaud a dit…

Je fais faire référence également à ton excellent article...
Je crois que le plus bel enregistrement de Tosca (sommet de la discographie à mon humble avis) est celui réalisé sous la direction de Victor de Sabata en 1953 avec le "trio" Callas, Di Stefano, Gobbi"...
Amitiés de JC

Jean Claude Mazaud a dit…

J'ai oublié de te dire combien j'ai apprécié le bis de di Stefano !!!!
Bonne soirée.
JC