lundi 25 avril 2011

A pied sur la "Voie suisse"



En randonnant à pied sur la "Voie suisse" (Weg der Schweiz), nous marchons sur les traces historiques de la Confédération Helvétique.
C'est ce que nous avons fait pendant deux jours, la semaine passée, en parcourant l'itinéraire pédestre de 35km autour de la partie méridionale du Lac de Quatre-Cantons (Vierwaldstättersee), ou Lac d'Uri (Urnersee).



C'est en effet pour les 700 ans de la Suisse, en 1991, qu'a été créé cet itinéraire appelé La "Voie Suisse".


Les tronçons se répartissent entre les cantons, en proportion de la population de chacun d'entre eux. Chaque Suisse et Suissesse possède ainsi ...5mm de la Voie Suisse!


Les étapes sont ordonnées selon l'entrée du canton dans la Confédération.
Les cantons primitifs sont placés au début du parcours sur la rive gauche du lac.


Ce sont les cantons d' Uri, de Schwytz et d' Unterwald


Le dernier canton a avoir rejoint la Confédération est le canton du Jura, en 1979.

Son tronçon se situe donc avant Brunnen.

On peut en parcourir seulement quelques tronçons, ou la totalité en 2 jours, à raison de 6h de marche par jour, comme nous l'avons fait.


De chaque point de la Voie partent bateaux, bus, ou trains pour un autre point.

On trouve des renseignements ici.


C'est un circuit vraiment splendide, alternant montées soutenues, et chemins plats au bord du lac, vues spectaculaires à la fois sur le lac et sur les sommets enneigés.

Arrivés en train depuis Bâle à Flüelen nous avons tout d'abord randonné sur la rive droite jusqu'à Brunnen, où nous avons dormi.


Le lendemain, nous avons pris le bateau pour le Rütli, et avons suivi l'itinéraire jusqu'à Flüelen, afin de reprendre notre train pour Bâle.


A noter sur cette seconde journée de marche, la descente de Seelisberg à Bauen, sur le tracé de l'ancien chemin du Gothard, qui compte pas moins de 960 marches...


En parcourant ce chemin, nous parcourons l'histoire de la Suisse.


A commencer par le Rütli, lieu de naissance de la Confédération Helvétique : c'est sur cette clairière, située un peu au dessus du lac, face à Brunnen, que les représentants des cantons primitifs prêtèrent en 1291 le "serment du Rütli" qui scellait une alliance contre les baillis étrangers. J'y reviendrai.

Au début du lac d'Uri se dresse un imposant rocher, dit "Rocher de Schiller" (Schillerstein) qui commémore le centenaire de la naissance de Schiller, qui, en 1804, avait représenté pour la première fois, à Weimar, son drame "Guillaume Tell".


A Bauen, on ne peut manquer le monument à Alberik Zwissyg, né en 1808, compositeur de l'hymne national suisse ("Sur nos monts, quand le soleil annonce un brillant réveil, etc,...")


La Chapelle de Tell!

La légende veut qu'à cet endroit même Guillaume Tell se soit sauvé en sautant du bateau du bailli autrichien Gessler.


Au dessus de cette chapelle se trouve le plus grand carillon (Glockenspiel) de Suisse, qui fait retentir au loin, toutes les heures, une de ses nombreuses mélodies.


Je ne voudrais pas oublier de mentionner l' Axenstrasse!
Ce n'est qu'en 1865, après l'achèvement de la route menant au Col du Gothard, que l'Axenstrasse est devenu carossable.


Jusque là, voyageurs et marchandises utilisaient le bateau entre Flüelen et Brunnen.


Cette route est en grande partie creusée dans la roche!

Avant Flüelen, la Voie Suisse suit le tracé original de l'ancienne Axenstrasse.

...et j'en oublie certainement!

Pour résumer, une magnifique randonnée "à tous points de vue" : un bain de nature (le soleil était de la partie) et d'histoire!

2 commentaires:

JCMEMO a dit…

Aprés le "Kaiserstuhl" à vélo, la "voie suisse" à pied ...Bravo et merci pour la chronique !

le promeneur du 68 a dit…

La Suisse est le paradis des randonneurs. Tout y est organisé pour eux : transports en train, bateaux, bus postaux,...cartes, documentation, signalétique. Cette voie suisse a le n° 99 dans la signalétique.
Dans le sud de l'Alsace, nous pouvons vivre au quotidien la proximité de l'Allemagne et de la Suisse!