samedi 23 avril 2011

Un tour du Kaiserstuhl à vélo bien agréable

Nous venons de faire le tour du Kaiserstuhl à vélo, par un temps printanier bien agréable.
Soit 60 km en 4 h de pédalage pur.

Compter les arrêts en plus dans des endroits ombragés et sympathiques, la traversée à petite vitesse de villages pittoresques et chargés d'histoire.

Le tout sur des pistes cyclables bien aménagées telles que savent en faire nos voisins et amis allemands, et à travers des paysages diversifiés et accueillants.

Le circuit traverse une dizaine de charmantes cités vigneronnes. A noter Ihringen, Eichstetten, Riegel, Endingen, Sasbach.

Car le Kaiserstuhl est situé en Allemagne, dans le pays de Bade, légèrement au NO de Freiburg im Breisgau, tout proche de l'Alsace : juste de l'autre côté du Rhin.

Point de départ : Breisach (am Rhein), charmante petite ville que nous connaissons bien, et retour le long du Rhin ; arrivée à Breisach après la boucle et les 60km.

"Kaiserstuhl" signifie en français : "La chaise de l'Empereur".

Cette appellation viendrait, non pas de la forme de ce petit massif, (qui ne rappelle en rien une chaise!) mais du Roi Otton III, qui a présidé à une journée de jugements près de Sasbach en 994, deux ans avant son couronnement en tant qu'Empereur du Saint Empire.

La partie centrale de ce petit massif, isolé, à l'Ouest de la Forêt-Noire, qui est d'origine volcanique, est donc constituée de basalte, recouvert d'une couche de loess de 10 à 40m d'épaisseur.

Son sommet, le Totenkopf culmine à 557m.
Son altitude moyenne est de 355m.
On y trouve un type de chemins creux très encaissés, appelé Hohlweg.

Le massif est couvert de vignes qui y prospèrent bien, grâce au sol en loess et à la chaleur ; le Kaiserstuhl est en effet le coin le plus chaud d'Allemagne, et il ne fait pas bon de s'y promener en plein coeur de l'été!

Ihringen, situé à son extrêmité sud ouest, est le bourg le plus chaud d'Allemagne.

Le Kaiserstuhl abrite nombre de plantes rares (La plus grande diversité d'orchidées d'Europe, avec 30 espèces) de par son climat à tendance méditerranéenne ; on y trouve des chênes pubescents, des iris en grand nombre.


Y vivent également des lézards verts et des mantes religieuses, espèces que l'on trouve uniquement sous les climats méditerranéens.

Ce petit massif est un lieu de randonnées varié et intéressant de par les vues splendides sur la Forêt Noire, la Plaine d'Alsace et les Vosges.

Une découverte intéressante, en passant par Riegel, au nord-est du massif, lors de notre périple : s'y trouvent en effet des ruines d'un bâtiment servant au culte de Mithra.

A Rome, le culte de Mithra, le dieu de la lumière et du soleil en Perse (où il était actif au II° siècle avant J.C.) apparaît à la fin du I° siècle après J.C. et relève, semble-t-il, d'une fondation ésotérique.

Cette religion s'est répandue rapidement sur l'ensemble de l'Empire romain par l'intermédiaire des marchants et des militaires, auprès desquels elle eut un succès incontesté.

Ce culte atteindra son apogée au III° et IV° siècle après J.C. et sera un concurrent sérieux du christiannisme. Il fut déclaré illégal en 391.
Riegel était un lieu de garnisons située au carrefour de routes importantes et abritait une communauté d'adeptes de Mithra.
Les ruines situées à Rigel sont celles d'un temple, le mithraeum.



Notre retour le long du Rhin fut de toute beauté, et, après l'effort, le réconfort : une "Forêt Noire" (Schwartzwälderkirchtorte) dans l'un des cafés de Breisach, où elles sont excellentes!
-
Ah! Il y a des petits plaisirs qui ne se refusent pas...

5 commentaires:

André et Colette a dit…

Rien que pour le gâteau, on va y aller !
Mais aussi pour la balade, on va souvent dans les Vosges, un peu en Forêt Noire, et on oublie le Kaiserstuhl.
Merci pour l'idée.
Et encore : on a regardé la vidéo de Muti ; quelle classe !

le promeneur du 68 a dit…

Merci pour votre visite!
Non seulement le tour en vélo de ce petit massif si particulier est intéressant, mais la randonnée à l'intérieur est très variée, comporte quelques dénivelés, en particulier la montée au Totenkopf, et est parcouru de petites vallées miniatures où se nichent de jolis petits villages viticoles. En effet la vigne est partout présente, avec quelques vergers ombragés et même un arboretum, dans le Liliental avec de magnifiques Séquoias...
Cordialement!

JCMEMO a dit…

Ton périple (et surtout l'article qui en découle) me permettent de connaître un peu mieux ta région.
Merci

MEYER JEAN-PIERRE a dit…

Commentaires tout court:j'ai découvert ce circuit en vélo au mois de mai 2012,depuis je l'ai refait 3fois et je m'en lasse pas donc pas de commentaires cela veut tout dire!

Daniel 90 a dit…

Merci pour toutes ces infos, notamment les infos sur le climat!
Manque quand même l'adresse pour le Schwartzwald, mais on tâchera de se débrouiller!
On s'apprête à faire le circuit demain, après on verra si on veut le refaire et on donnera notre avis