mercredi 20 juillet 2011

8 jours à pied dans le Parc du Mercantour et ses Merveilles


Un peu de silence, en effet, sur ce blog, pour cause de...randonnée! Etonnant, non?
Je suis retourné, à nouveau, avec deux amis, grands marcheurs devant l'Eternel, dans cette région que j'apprécie particulièrement : le Parc National du Mercantour, dans les Alpes Maritimes (Parc créé en 1979).


Je "fréquente" en effet ces montagnes depuis 40 ans, c'est tout dire, et il y a encore de quoi faire : 600km de sentiers!



On y trouve des paysages magnifiques de haute montagne, marqués par l'érosion glaciaire et karstique et émaillés de très beaux lacs, qui font la joie des randonneurs.
Ces paysages étonnants, à l'ambiance minérale, sont dominés par les 2872m du majestueux et énigmatique Mont Bégo, la montagne sacrée des pasteurs de l'âge du bronze.

L'empreinte de l'homme est partout présente dans ces cirques glaciaires depuis l'âge du chalcolitique et du bronze ancien, en particulier dans la Vallée des Merveilles et le cirque de Fontanalbe.
Près de 40 000 gravures rupestres s'y étalent sur des rochers ocres polis par les glaciers, les "ciappe", depuis 3000 ans avant notre ère.


Ces gravures mystérieuses suscitent nombre d'interrogations.


Des réponses précises et passionnantes nous sont apportées dans le beau"Musée des Merveilles" de Tende (Haute Vallée de la Roya, Alpes Maritimes). Elles représentent des animaux à corne, des armes, des êtres humains. Leur interprétation reste délicate, mais fait généralement référence à des préoccupations religieuses.
Nous avons pu également admirer, lors de cette semaine de randonnée magnifique, aux forts dénivelés et aux longues marches d'approche, une grande diversité de faune et de flore. On y rencontre chamois, bouquetins hermines et marmottes ; les loups y ont été réintroduits en 1993, au grand dam des bergers... Le temps n'était pas vraiment au grand beau fixe, mais nous n'avons pas eu à subir les orages qui souvent menacent et éclatent dans la zone du Mont Bégo, et qui ont suscité la crainte de nos ancêtres et contribué à cette aura de mystère qui enveloppe la Vallée des Merveilles.


Si vous aimez la montagne sauvage et mystérieuse (avec du dénivelé!) allez-y, c'est vraiment magnifique!

2 commentaires:

JCMEMO a dit…

J'avais donc presque deviné !
Dommage que je n'ai plus assez de force pour de telles randonnées...
Rien que le nom "Vallée des Merveilles" me fait rêver.
TRés amicalement.
Bon week-end
JC

Francine Webmestre a dit…

Je vais transmettre ce message à notre guide ! mais les dénivelés me font peur - au-delà de 500 m je panique .....
Cordialement
Francine