vendredi 6 juin 2014

A Venise, on n'échappe pas à Antonio Vivaldi!



Lors de notre séjour prolongé à Venise, nous n'avons pas échappé à Vivaldi :  Vivaldi est mis à toutes les sauces, les "Locanda Vivaldi", les "Osteria Enoteca Vivaldi", les embarcations Vivaldi sur la lagune, et j'en passe.

Antonio Vivaldi

Nous en étions restés là lorsque nous sommes arrivés, au fil de nos errances dans le sestiere de Castello (l'un des 6 quartiers de Venise), devant la jolie petite église de San Giovanni Battista in Bragora.

San Giovanni Battista in Bragora


La Nef

Sa fondation remonte à l'an 829.
Elle a été reconstruite au IX° siècle sous le Doge Pietro III Candiano et à nouveau en 1178.

Une plaque sur sa façade a attiré notre attention :



Nous étions enfin, sans l'avoir voulu, au coeur même de l' "opération Vivaldi".

Antonio Vivaldi est né le 4 mars 1678 à Venise et est mort le 28 juillet 1741 à Vienne.
Il fut l'un des violonistes virtuoses les plus admirés de son temps et l'un des plus importants compositeurs de la période baroque.

Prêtre catholique, sa chevelure rousse le fit surnommer "Il Prete Rosso" (Le Prêtre Roux), sobriquet peut-être plus connu à l'époque que son véritable nom, comme le rapporte Goldoni dans ses Mémoires.

Certaines de ses oeuvres instrumentales sont mondialement connues, comme "Les Quatre Saisons", ne serait-ce que par les extraits qui meublent nos moments d'attente au téléphone...

Le jour de sa naissance se produisit à Venise un tremblement de terre et peut-être la naissance se déroula-t-elle dans de mauvaises conditions ; quoiqu'il en soit le petit Antonio fut ondoyé de suite par la sage-femme.
Le baptême fut célébré 2 mois plus tard, le 6 mai 1678 (après avoir été exorcisé...) dans l'Eglise de San Giovanni in Bragora.

Ce dont témoigne son certificat de baptême ci dessous :


Ici les fonds baptismaux (Je ne vous épargnerai rien!)


C'est ici même que fut baptisé, 200 ans auparavant, Pierre Barbo, le futur Pape Paul II (1464-1471)

Cette église abrite, comme toutes les églises de Venise, quantité d'oeuvres de toute beauté, dont :

Alvise Vivarini(1445-1503)
Vierge à l'enfant

Jacobello del Fiore
Première moitié du XV°
Saints
Buste de Vivaldi
en marbre de Carrare
par Giampalo Costanzi, 2012

Et, ce qui nous a enchanté, la cerise sur le gâteau vénitien, c'est que nous avons pu assister immédiatement à un concert gratuit donné par l' Opera da Camera di Venezia et le Cantabilekören di Mariestad-Svezia,  un choeur suédois de très haut niveau, avec des oeuvres de Pergolese (Salve Regina), de Monteverdi (Laudate Dominum), et bien sûr trois oeuvres d' Antonio Vivaldi, dont le magnifique Gloria.

Ecoutez ici le Gloria RV 589 pour solistes, choeur et orchestre d'Antonio Vivaldi.


2 commentaires:

Jean Claude Mazaud a dit…

Bien apprécié ton article sur Vivaldi...
D'autant que l'Eglise S. Giovanni Battista se trouve à proximité immédiate de l'appartement que nous louons depuis plusieurs années dans ce quartier tranquille que nous aimons bien, appartement que nous retrouverons samedi prochain avec sa vue sur le clocher...
Merci pour ce surprenant et bien agréable Prélude à notre départ !
Amitiés

Alba a dit…

Bravo pour la ballade Vénitienne qui ne déçoit jamais, mais je n'avais jamais pensé autant à Vivaldi ... Ses compositions sont - elles le reflet de son âme au contact des beautés de sa ville natale ? À bientôt.