lundi 31 octobre 2016

Photographie à Santa Fe : Anne Noggle pilote de chasse et photographe



Lors de notre visite au New Mexico Museum of Art, à Santa Fe, cet été, nous avons découvert une série de photographies surprenantes d'Anne Noggle.

Anne Noggle chez elle
à Albuquerque NM, en 2002

La photographe américaine Anne Noggle (1922-2005) a tout d'abord servi  en tant que pilote durant la seconde guerre mondiale (1943-1944), suivant les traces d'Amelia Earhardt; elle était alors stationnée à Paris, et c'est lors d'une visite  au Louvre qu'elle a ressenti un appel artistique.

Elle a servi ensuite en tant que capitaine dans l'US Air Force au cours de la guerre de Corée (1953-1959) avant de se lancer dans l'étude de l'art et de l'histoire de l'art à l'Université du Nouveau Mexique à Albuquerque où elle a enseigné de nombreuses années.

Elle a été conservatrice de la section photographique au New Mexico Museum of Art à Santa Fe, de 1970 à 1976.

Elle a démarré sa propre carrière artistique à l'âge de 43 ans, parallèlement à la poursuite d'une carrière de pilote plus alimentaire,  pour des missions d'épandages agricoles et de démonstrations lors de meetings aériens.

Anne Noggle a pu satisfaire son besoin d'indépendance et de solitude à la fois en volant et en pratiquant la photographie.

Anne Noggle pilote

Son travail photographique original et surprenant a été reconnu et récompensé à de multiples occasions.

Elle reconnait avoir été influencée par Margaret Cameron la célèbre photographe anglaise du XIX° siècle, et par  Diane Arbus (Voir ici ma note de 2011)

Portrait d'Agnes, sa mère
Agnès
Portrait de Yolanda

Yolanda
Portrait d'Edith
Portrait de Joanna
Portrait de Shelley et Mim

Pratiquant souvent l'autoportrait, Anne Noggle a réalisé un travail photographique percutant, interrogeant l'identité de la femme, et son corps vieillissant.

Autoportrait
Autoportrait

Autoportrait

Elle a décrit sa série d'autoportraits comme "la saga d'une chair déchue", traitant du processus de vieillissement observé sur son propre corps sans aucune concession, mais cependant avec humour, honnêteté et respect.

Autoportrait

Autoportrait
Autoportrait après une intervention chirurgicale
à 53 ans
Autoportrait

Elle a publié plusieurs livres de photographies.

Son dernier, publié en 1994, "A Dance with Death : Soviet Airwomen during World War II" fut publié après une demi douzaine de voyages effectués en Union Soviétique pour photographier et recueillir les histoires de 69 femmes pilotes dans l'armée de l'air soviétique.

Elle a ainsi développé des liens étroits avec ces femmes, les premières à piloter des avions de chasse lors de combats aériens.


Nadia Popova, Hero of the Soviet Union
1990
La bravoure de ces femmes avait été pratiquement oubliée dans leur propre pays, et c'est ainsi qu'Anne Nobble a pu réunir des fonds provenant de la vente de ses photographies afin de financer leurs traitements médicaux.

Pourquoi cet intérêt pour les portraits de femmes âgées?

Elle a voulu mettre en évidence le fait que, malgré les effets marqués de l'âge, ces femmes n'étaient ni ternes, ni ennuyeuses, mais bien plutôt extraordinaires.

Elle a voulu chercher dans ces visages les traces d'une jeunesse trahie par l'âge, les traces d'un esprit fort devenu plus fragile avec les ans.

"J'aime les visages des personnes âgées, non pas pour observer le processus de vieillissement en soi, mais pour observer la vie qui s'y révèle, et le conflit manifesté entre ce qui fut et ce qui est."

"Je trouve que les jeunes visages sont des tabula rasa, où rien n'est encore écrit. Ils sont vides, jusqu'à l'approche de la quarantaine. Alors seulement, on peut commencer à les photographier."

"Regarder droit en face un visage, et y trouver ce qui constitue, au fond, un être humain, voila ce qui me motive."

Le résultat de son travail photographique, que je trouve magnifique, ne peut laisser indifférent!



1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Des portraits tout à fait étonnants ...
Amitiés
JC