lundi 3 octobre 2016

Randonnée en Forêt-Noire, à Oberprechtal


Une belle randonnée d'automne en Forêt-Noire, hier dimanche 2 octobre, nous a permis de reprendre pied, après notre magnifique voyage d'un mois dans l'Ouest américain.



Nous apprécions fort de partir à la découverte des petites vallées tranquilles et reposantes qui nous accueillent de l'autre côté du Rhin, si proches de notre belle Alsace... et si différentes des espaces démesurés du grand Ouest américain.
Là, nous trouvons le coeur, la nature rafraîchissante, et le réel, l'enracinement.

Oberprechtal
La Forêt-Noire est proche, certes, mais il nous a fallu près d'une heure vingt pour nous rendre, à partir de Colmar, à Oberprechtal, au Nord de Freiburg (im Breisgau), via Waldkirch et Elzach.



Oberprechtal est un village charmant et bien soigné, aux près verts et aux ruisseaux rafraîchissants.


Saint Paul veille sur cette maison soignée






Un circuit agréable de 14 km, sans difficultés particulières, avec 460m de dénivelé et d'une durée de 4h30 nous a mené, par Hänslehof, puis le Stockwald Weg, vers Färlefelsen et Huberfelsen.

Huberfelsen est un promontoire de granit qui offre une vue panoramique sur la région et qui fut nommé ainsi, en 1902, en souvenir d'un certain Theodor Huber (1758-1816).

Huberfelsen


Puis, nous arrivons à Prechtaler Schantze.

Nous découvrons là un souvenir d'une époque reculée, une borne, située à 770m d'altitude, érigée en 1565, pour marquer la séparation de bans (Bannstein) et qui servit ensuite à marquer la frontière entre le Duché de Bade (Prechtal) et le Württemberg (Gutach).


De plus, il subsiste à cet endroit de nombreuses ruines de positions de défense allemande qui furent érigées en 1700 et 1800 notamment pour éviter les constantes invasions françaises.

Mais la modernité nous attendait aussi à Prechtaler Schantze, sous la forme de 4 toutes nouvelles éoliennes qui n'existaient pas lors de notre précédente randonnée ici même en mars 2015.


Le parc de 4 éoliennes

Ces éoliennes sont gigantesques : 207m de haut pour la plus grande. Le diamètre du rotor : 116m.
La puissance nominale : 3000 kW.

Impressionnant de voir la modernité rejoindre l'histoire en un raccourci saisissant.

Notre marche, via Haselberg, le col de Landwassereck, Burggraben et Kirchberg, nous ramène finalement après une forte descente en forêt, vers Oberprechtal, non sans avoir pu remarquer au passage, un calvaire où le Christ avait donné abri à un magnifique essaim d'abeilles...



1 commentaire:

Jean Claude Mazaud a dit…

Après les grands espaces...Tu as donc repris avec plaisir ta série de randonnées régionales.
Je n'imaginais pas que les éoliennes pouvaient atteindre de telles hauteurs...
Surpris également par cet essaim d'abeilles sous la protection du Christ.
Bonne journée et amitiés de JC